- 10% sur votre devis jusqu'au 20 octobre 2022 !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Top 3 des utilitaires à éviter (avec alternative)

utilitaires à éviter

Lorsque vous investissez dans un véhicule utilitaire pour votre activité professionnelle, la fiabilité et l’efficacité doivent être au cœur de votre choix. Malheureusement, certains modèles, malgré leur notoriété, cachent des défauts majeurs susceptibles d’engendrer des coûts inattendus et des immobilisations préjudiciables pour votre entreprise, et son bon fonctionnement. Personne n’a envie d’être au chômage technique parce que son camion est en panne. Voici trois modèles de véhicules utilitaires qui ont révélé des faiblesses significatives et que nous vous recommandons d’éviter. David vous présente ses alternatives à la fin de cet article.

Volkswagen Transporter : 2L bi turbo (180ch et 204ch)

transporter-volkswagen

Le Volkswagen Transporter est souvent choisi pour ses performances supposées fiables. Cependant, plusieurs problèmes moteur ont été identifiés sur le moteur 2L bi-turbo (180 et 204 chevaux) :

  • Cas de turbos cassés : un souci préoccupant qui peut réduire drastiquement les performances et occasionner des arrêts coûteux.
  • Consommation d’huile excessive : si votre Transporter consomme plus d’huile que la normale, cela peut signaler une usure prématurée nécessitant des réparations onéreuses.
  • Ovalisation des cylindres : ce défaut grave affecte la performance globale du moteur et peut nécessiter un remplacement complet du bloc moteur.

Peugeot Expert/Citroën Jumpy : 2L HDI 140 ch

jumpy citroen

Les modèles Peugeot Expert et Citroën Jumpy, avec le moteur 2L HDI 140 chevaux, sont appréciés pour leur flexibilité d’utilisation. Toutefois, un défaut majeur a été mis en évidence :

  • Desserrissage de la turbine de pompe à eau : ce problème technique peut conduire à une surchauffe du moteur et, dans le pire des cas, à une casse moteur. On vous laisse imaginer le prix d’un changement de moteur..

Ford Transit : 2L TDCi

ford-transit

Le Ford Transit est réputé pour sa solidité et sa capacité de transport. Néanmoins, des défaillances notables ont été signalées sur le moteur 2 litres TDCi :

  • Casse prématurée de la courroie de distribution humide (à bain d’huile) : Une usure prématurée de cette pièce due à un défaut de conception peut provoquer une casse moteur soudaine.
  • Pannes d’injecteurs récurrentes : Une mauvaise évacuation de l’eau au niveau de la baie de pare-brise peut inonder les injecteurs, entraînant leur défaillance répétée.

Nos conseils pour acheter un véhicule fiable

Face à ces informations, voici quelques recommandations pour vous aider dans votre décision d’achat :

  • Effectuez une recherche approfondie : Prenez le temps de consulter les avis d’autres utilisateurs, les rappels de véhicules et les tests indépendants avant de vous décider.
  • Demandez une inspection pré-achat : Faites examiner le véhicule par un expert indépendant pour détecter tout problème latent.
  • Demandez à l’équipe d’Utilicare ! David et son équipe reste à votre disposition par téléphone ou à l’atelier pour faire le bon choix.
  • Renseignez-vous sur la garantie et le service après-vente : Une bonne garantie et un service après-vente réactif sont cruciaux pour sécuriser votre investissement.
  • Consultez notre top 10 des utilitaires les plus fiables du marché

L’avis de nos experts

“Pour les Citroën Jumpy / Peugeot Expert, pas vraiment d’alternative. Anticipez la défaillance à temps avant la surchauffe moteur en remplaçant le kit de courroie de distribution ainsi que la pompe à eau. Pour le Ford Transit, un entretien assidu et régulier est primordial, ainsi qu’un remplacement de la courroie de distribution en anticipé, vous permettra d’éviter la casse. Pour le Volkswagen Transporter, partez sur le 2L de 150 chevaux.”

David Atlas, Dirigeant Utilicare
david atlas utilicare

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Articles similaires