🔥 15% offert sur le forfait vidange et révision jusqu'au 30 juin, profitez en 🔥

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email

AdBlue : pourquoi et comment l’utiliser pour votre véhicule utilitaire ?

Historiquement, l’AdBlue a été introduit dans les moteurs diesels des poids lourds. Depuis 2014, la norme Euro 6 impose l’AdBlue dans certains véhicules légers et véhicules utilitaires. La rédaction d’Utilicare répond à vos interrogations sur ce sujet. Les émissions d’oxydes d’azote qui émanent des véhicules diesel constituent un véritable problème pour l’environnement. Dans le souci de réduire considérablement l’impact de ces gaz, l’utilisation d’une solution aqueuse d’urée a été imposée pour répondre aux normes anti-pollution et à la norme Euro 6. Nommé AdBlue, ce fluide est devenu indispensable pour le système d’échappement de gaz des véhicules.

Que savoir sur AdBlue ?

Encore appelé AUS 32 ou FED (Fluide d’Échappement Diesel), l’AdBlue est un liquide composé d’urée très pure à hauteur de 32,5 % et d’eau déminéralisée à 67,5 %. La solution d’aspect incolore est non toxique, non explosive, inflammable et biodégradable. L’AdBlue permet de transformer les oxydes d’azote NOx (des composants très nocifs pour la santé et pour l’environnement) en vapeur d’eau et en azote inoffensif. Son utilisation permet ainsi de réduire de 80 à 90 % les dégagements d’oxyde d’azote. Cet additif ne présente donc pas vraiment de risque majeur pour l’environnement ou pour l’Homme. Il a été principalement conçu pour les automobiles qui consomment du gasoil, et notamment les poids lourds et utilitaires, qui représente une forte consommation de carburant.

Comment fonctionne l’AdBlue dans les véhicules ?

Les automobiles diesel, qu’ils soient utilitaires ou pas, ont été conçues avec un dispositif appelé le RCS (Réduction Catalytique Sélective). Cette technologie utilise l’AdBlue pour fonctionner. L’AdBlue est conservé dans un réservoir autre que celui du gasoil. Le véhicule calcul lui-même la quantité d’AdBlue utilitaire qu’il faut pour la transformation du NOx. Ainsi, lorsque le moteur est mis en marche, l’échappement produit une forte chaleur allant de 150 à 600 °C. Cette température assez élevée permet de transformer l’AdBlue liquide en vapeur qui parvient dans le tuyau d’échappement en avant du catalyseur RCS. L’eau et l’urée qui sont contenues dans ce fluide deviennent du dioxyde de carbone et de l’ammoniac. Le catalyseur s’active à partir de 200 °C. L’activation de ce dernier favorise le déroulement de la réaction chimique entre l’ammoniac et les oxydes d’azote (NOx) qui donne à la fin du diazote (N2) et de l’eau. Les résidus d’ammoniac se dégagent dans l’air en diazote et en eau s’ils n’ont pas pu réagir avec le reste des particules d’oxyde polluant. Ces particules seront alors retenues par le filtre à particules (FAP) posé juste après le catalyseur RCS. Grâce à ce processus, les véhicules à gasoil émettent des gaz composés d’azote (N2) et d’eau. Ces composants sont inoffensifs et ne présentent pas de danger pour l’environnement et pour la santé de l’homme.

fonctionnement adblue moteur diesel

Foire aux questions

Quelle est la quantité et la fréquence de remplissage de l’AdBlue pour les utilitaires ?

Pour les véhicules utilitaires avec un moteur diesel, la consommation de ce liquide dépend de plusieurs facteurs. Elle est non seulement proportionnelle à la consommation de carburant, mais elle est également influencée par le type ou l’état du véhicule, de même que la température du moteur, les conditions de circulation ou le style de conduite. La distance parcourue ainsi que les itinéraires peuvent aussi peser dans la balance. Il faut alors généralement prévoir entre 3 et 5% d’AdBlue par rapport à la quantité moyenne de diesel à consommer. Les constructeurs automobiles ont installé un voyant ayant la mention « AdBlue » ou « UREA » sur les tableaux de bord. Lorsqu’il est allumé, cela permettra d’avertir le conducteur que le réservoir doit être rempli. Il faut quand même noter qu’il est rempli moins fréquemment que le réservoir du gasoil.

Où acheter de l’AdBlue pour votre utilitaire ?

L’AdBlue est disponible dans la plupart des enseignes de la grandes distribution et des magasins spécialisés. Il est également disponible en vrac via des service de livraisons par citerne. Pour faire le plein de votre véhicule, rien de plus simple : il suffit de remplir le réservoir qui lui est destiné, très souvent fermé par un bouchon bleu. Pour les véhicules utilitaires, ce réservoir peut se trouver sous le capot, au niveau de la trappe à carburant ou à l’intérieur du coffre.

Quelles sont les règles à respecter pendant la manipulation de l’AdBlue ?

Certaines précautions très importantes sont à prendre en compte lors de la manipulation de cette solution. La première est de ne jamais se tromper de réservoir. Vous risqueriez de mélanger l’AdBlue avec du carburant et cela pourrait endommager, voire détruire le moteur. Par ailleurs, l’AdBlue stocké dans les bidons doit être entreposé dans un endroit avec une température ambiante allant de -5 °C à 30 °C, à l’abri du soleil et d’une source de chaleur. Cette règle est nécessaire parce que la solution se cristallise en dessous de -5 °C et s’évapore quand la température dépasse 30 °C. La durée de conservation de ce liquide mis dans un bidon ou dans une cuve se situe entre 1 an et 18 mois à partir de la date de production. Il est aussi important de veiller à porter des gants avant de manipuler l’AdBlue, car même si ce produit est classé inoffensif, il est corrosif en contact avec certains métaux, notamment la carrosserie du véhicule. Sur l’homme, il y a aussi des risques de dommages puisque l’AdBlue, composé d’ammoniac, nuit aux voies respiratoires lors de l’échappement du gaz. Cela s’observe toutefois après une longue exposition aux gaz qui ont été émis.

Comment entretenir le système AdBlue des véhicules utilitaires ?

Le dispositif RCS a été installé dans les voitures dès leur création et il fonctionne automatiquement. Pour maximiser la durée de vie dudit système, il est important d’assurer son bon fonctionnement. L’utilisation de l’AdBlue à haute pureté est un premier aspect important, car un produit de faible qualité favorisera la présence de déchet pouvant endommager le RCS. De plus, le réservoir de l’AdBlue ne doit pas être complètement vide avant d’être rechargé pour éviter une panne sèche au démarrage. D’ailleurs, certains véhicules sont dotés d’un système qui empêche le démarrage du véhicule lorsque le réservoir de l’AdBlue est vide. Ce réservoir peut aussi être changé après une période approximative de 2 ans.

dispositif adblue

Que retenir sur l’utilisation de l’AdBlue utilitaire ?

L’AdBlue est un additif liquide le plus souvent utilisé pour les véhicules ayant un moteur qui consomme du diesel. Cette solution est très recommandée dans les véhicules utilitaires et dans les véhicules professionnels dont l’utilisation est beaucoup sollicitée. Grâce à un système bien structuré (le RCS), l’AdBlue permet de transformer les molécules polluantes dérivant de la combustion du gasoil. Cette transformation est très bénéfique pour la nature et pour l’être humain, car elle réduit considérablement le taux de pollution des véhicules à moteur diesel. En outre, l’AdBlue est un liquide qui doit être manipulé avec attention, car il contient des ions qui peuvent interagir avec certains métaux. Le système RCS doit également faire l’objet de vérification ainsi que d’une maintenance régulière. Utiliser cette solution de manière responsable favorise alors grandement la sauvegarde de l’environnement.

Les véhicules utilitaires qui utilisent l’AdBlue 

De nombreux modèles de véhicules utilitaires utilisent l’AdBlue pour réduire les émissions de NOx. Voici quelques exemples de marques et de modèles :

  • Mercedes-Benz Sprinter
  • Volkswagen Crafter
  • Ford Transit
  • Peugeot Boxer
  • Citroën Jumper
  • Renault Master
  • Fiat Ducato

Le conseil de nos experts

” Je conseille de renouveler rapidement l’AdBlue de votre véhicule. Celui-ci a tendance à se dégrader au bout de 6 mois. Il perd ses propriétés, avec une tendance à la cristallisation, ce qui détériore le système et son bon fonctionnement. Il est possible également d’additiver votre AdBlue afin de le maintenir dans le temps et d’éviter la cristallisation. Cela empêchera la formation de cristaux d’acide cyanurique au niveau du réservoir. “

David Atlas, Dirigeant Utilicare
david atlas utilicare

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Articles similaires